Adolescence et Addictions

La consommation de produits psychoactifs et les addictions comportementales chez les jeunes populations constituent une donnée préoccupante, aussi bien pour les pouvoirs publics que pour les professionnels de la santé et de la prévention.

Les pratiques addictives qui émergent dans ces populations sont souvent associées à des comportements à risque, dont les conséquences peuvent être invalidantes à plus ou moins long terme sur le plan physique, psychique ou social.

De la même façon, si la transgression des interdits et la prise de risque qui s’ensuit peuvent contribuer à la construction d’un soi et à l’expression d’une certaine autonomie, elle peut aussi exprimer une volonté de fuite et le besoin d’être reconnu à travers sa souffrance.

D’après les données de l’OFDT, les consommations des jeunes à la fin de l’adolescence se différencient de celles de leurs aînés sur deux points principaux :

  • le cannabis est davantage consommé par les jeunes générations et les épisodes d’alcoolisations importantes y sont plus fréquents.
  • l’expérimentation des drogues illicites autres que le cannabis demeure en revanche peu fréquente et dépasse rarement 3 %.