Qui sommes-nous ?

Le RESPADD est une association à but non lucratif qui fédère plus de 600 établissements de santé (hôpitaux, cliniques, EHPAD, établissements médico-sociaux, etc.) engagés dans la prévention et la prise en charge des pratiques addictives.

Anciennement Réseau Hôpital Sans Tabac, le Respadd a été fondé par l’AP-HP et la MNH en 1996, à la suite de la loi Evin de 1991, pour favoriser la prévention et la prise en charge du tabagisme des personnels et des patients. Ainsi, en devenant membres du Réseau, les établissements de santé s’engageaient à signer la Charte « Hôpital Sans Tabac » et à promouvoir une politique de lutte contre le tabagisme en leur sein.

En 2007, avec le plan gouvernemental de prise en charge et de prévention des conduites addictives, l’organisation de la prise en charge des addictions a été complètement repensée, et les hôpitaux invités à mettre en place des services d’addictologie. Le RHST, devenu RHST-A, s’est alors engagé, dès la mi-2008, dans la réalisation de missions d’appui en addictologie pour mettre en œuvre ces directives.

Devenu Respadd en 2009, l’association a élargi ses missions et son champ d’intervention. L’association s’est donné trois buts : informer et sensibiliser les établissements pour prévenir les pratiques addictives et leurs complications, les accompagner dans l’organisation de la prise en charge des personnes concernées et promouvoir une dynamique de réseau dans le champ de l’addictologie. Aujourd’hui, son objectif est d’inscrire les établissements qui en sont membres dans une dynamique prévention et de prise en charge de l’ensemble des pratiques addictives, et plus globalement dans une perspective de promotion de la santé pour leur public et leur personnel.

 

Le RESPADD est le plus grand réseau de santé national, sans équivalent ailleurs en Europe.

Organisme de formation agréé, le RESPADD propose au personnel soignant médical et paramédical ainsi qu’aux cadres de santé et aux professionnels du travail social d’actualiser ou de développer leurs compétences et comportements liés aux pratiques addictives (drogues, tabac, alcool, jeux, etc.). Forts de leur expérience dans la formation des professionnels, les formateurs du RESPADD s’adaptent à des publics très spécifiques et aux problématiques que ces professionnels rencontrent. Le RESPADD a notamment acquis une expérience solide dans la formation sur les risques professionnels liés aux consommations de substances psycho-actives, véritable problématique dans le monde du travail.

Outre des rencontres annuelles destinées aux professionnels, le réseau organise des conférences nationales et régionales gratuites sur des thèmes d’actualité ou à destination de professionnels particuliers.

A l’échelle européenne, le Respadd est à l’initiative du réseau européen des hôpitaux sans tabac et est partenaire du réseau des hôpitaux promoteurs de santé (Hôpitaux et structures de soins promoteurs de santé HSPS, piloté par l’INPES).

En tant qu’association, le RESPADD bénéficie d’une assemblée générale ( télécharger la liste du CA), et d’un bureau. La Mutuelle nationale des hospitaliers MNH et l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, membres fondateurs, bénéficient de 4 postes d’administrateurs chacun et en assurent la présidence et la MNH en a la vice-présidence. Un poste d’administrateur est réservé à la Fédération hospitalière de France (FHF) et un poste à la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne (FEHAP). Enfin 8 postes d’administrateurs sont réservés aux représentants des établissements adhérents.

Le ressources financières de l’association proviennent des cotisations de ses adhérents cotisations, subventions de fonctionnement MNH et APHP, subventions sur appels à projets Ministère de la santé / Mission interministérielle de lutte contre la drogue et les conduites addictives, Inpes.

 

Le RESPADD c’est aussi :
  • une équipe salariée au service de ses adhérents : mise en place de formation, aide à l’organisation d’évènements, soutien méthodologique, base documentaire, plusieurs évènements nationaux / conférences organisés par an, etc.
  • la possibilité de communiquer des informations via la newsletter (plusieurs milliers de contacts) et / ou d’écrire un article dans la Lettre du RESPADD (4 000 ex, trimestriel)
  • Une lettre bi-annuelle à destination des directions : Agir Addictions
  • Une veille bibliographique bi-mensuelle
  • un réseau de délégués régionaux, addictologues, représentant le RESPADD à un niveau local
  • un espace internet dédié à ses adhérents avec possibilité de téléchargements, commandes de documentation, etc.
  • des forums / espaces de discussion privés sur des thèmes tels que l’organisation des soins en addictologie, la réduction des risques à l’hôpital, le partage de documents de référence, etc.

 

Travaux en cours

Prévention des risques professionnels liés aux pratiques addictives

En partenariat avec la mission FIDES de prévention des risques professionnels liés aux pratiques addictives de l’AP-HP, le Respadd propose une aide méthodologique aux établissements de santé avec formation des cadres-relais, animation de manifestations/colloques, journées de sensibilisations, etc.

 

Diffusion du RPIB Alcool

En partenariat avec l’Institut de promotion de la prévention secondaire en addictologie IPPSA, le Respadd s’est engagé depuis de nombreuses années à favoriser l’acquisition des techniques de repérage précoce-intervention brève alcool auprès des professionnels de santé de premier recours, particulièrement les infirmiers (ères) et les équipes officinales : programmes de formation, édition spécifique du questionnaire l’AUDIT  , création d’une affiche  .

 

Favoriser l’acquisition du savoir être en entretien motivationnel auprès des infirmiers (ères) exerçant en consultations jeunes consommateurs et en établissements scolaires.

 

Evaluations de programmes de santé publique (santé communautaire – programme d’échanges de seringues en pharmacies d’ officine)

 

Rédaction de guides de bonnes pratiques avec le soutien financier du Ministère de la santé et la constitution de groupes de travail pluridisciplinaire :