Actualités internationales

19 janvier 2018

Usage prolongé d’opioïdes post chirurgie et risque de mésusage

Une étude parue dans le British Medical Journal (BMJ) menée à partir d’une large cohorte de patients traités par chirurgie et n’ayant jamais consommé d’opioïdes auparavant, met en évidence ce contexte de prise en charge post opératoire comme un facteur de risque de mésusage significatif. Parmi les 568 612 patients traités sous opioïdes en post opératoire, des indicateurs de mésusage ont été relevés pour 5 906 patients (0,6 % ; 183 /100 000 personnes par an).  La durée du traitement constituait le facteur prédictif de mésusage le plus puissant. Le nombre de renouvellements d’ordonnance constituait le facteur prédictif le plus avéré de mésusage possible. Les taux globaux de mésusage étaient faibles mais augmentaient rapidement avec l’augmentation de l’usage d’opioïde. Le taux de mésusage doublait chez les patients bénéficiant d’un renouvellement de prescription  (86 654 (15,2%); 293 cas pour 100 000 personnes/an) comparés à ceux  ne bénéficiant pas d’un renouvellement de prescription (434 273 (76,2 %); 145 cas pour 100 000 personnes/an). Au total, chaque renouvellement augmentait le taux de mésusage de 70,7 % (95 % IC 54,6 % à 88,4 %) avant ajustement, et augmentait le risque de mésusage de 44 % (40,8 % à 47,2%, P<0.001) après ajustement des covariables.

Source : “Postsurgical prescriptions for opioid naive patients and association with overdose and misuse: retrospective cohort study”, BMJ 2018; 360 doi: https://doi.org/10.1136/bmj.j5790 (17 Jjanvier 2018). Citation : BMJ 2018;360:j5790 http://www.bmj.com/content/360/bmj.j5790